Les partys où y’a des tentes.

Salut,
on s’est rencontré le cinq juin du printemps passé. Je me souviens de la date pour plusieurs raisons, pas juste parce que j’t’intense en général sur les dates (j’ai frenché pour la première fois un 14 mars pis fait un concours de lypsinc à 11 ans le 2 juin). Je m’en souviens pour plusieurs raisons, la première c’est que c’était le lancement de d’un vidz auquel j’avais participé, aussi parce que c’était la veille de ma fête et que d’habitude si on a de la suite dans les idées, on se saoule pas comme un cochon la veille de notre fête t’sais. La dernière raison est ben simple, si je m’en souvenais pas y’aurait pas de texte icitte à matin.

La semaine d’avant (NOTRE RENCONTRE) y’avait eu mes trente quatre partys de départ parce que j’avais fini l’école faque au lieu de fêter genre la fin de quelque chose on fêtait des nouveaux départs, ce que je trouve pas être une mauvaise idée personnellement et le contraire serait bizarre parce qu’il s’agit ici de mon idée, quoique j’ai pas toujours des bonnes idées, je l’avoue. Sauf me faire un top de sport avec une paire de petites culottes quand j’avais six ans sérieux ça, meilleure idée ever, j’attends toujours mon prix nobel. Slik slik slik, trois coups de ciseaux t’as ton top de sport. Inbox pour infos.

L’autre fois, j’ai parlé à une de mes amies au téléphone, elle a appelé sur le téléphone chez mes parents, ça te donne une idée depuis combien de temps on se connaît. Elle m’a appelée d’un numéro que je connaissais pas en plus je soupçonne qu’elle aie mis toutes les chances de son bord pour que je réponde, j’adore quand je connais pas le numéro qui m’appelle, même si c’est tout le temps juste mettons ma cousine qui a changé de numéro.

Quand je parlais au téléphone avec cette amie-là l’autre fois, j’ai fait référence à cette soirée-là de notre rencontre pis j’aurais pensé qu’elle m’aurait dit OUI AH OUI VRAIMENT BELLE CETTE SOIRÉE-LÀ, mais non elle a dit plutôt OH BOY, ÇA FAIT UN BOUTE, FAQUE? Ben moi j’aurais pensé qu’elle aurait plus embarqué t’sais, mais non elle s’en foutait semi. Avec le temps j’ai réalisé qu’on parle pu des partys qui ont lieu, on s’en fout même un peu. Le lendemain de party, on se regarde être défait (pour la version non-censurée lire le prochain mot : décrissé) pis on se dit que ça arrivera pus et on se prescrit soi-même une journée de repos bien méritée, y’a rien de fou qui arrive sauf la déshydratation folle. On fait quand même des tsits partys par citte par là espèce de culture du carnaval j’imagine en tka en secondaire quatre quand y’avait un party au mois de mai par exemple, compte sur moi qu’on en parlait encore à la rentrée l’année d’après voyons donc surtout si y’avait des tentes au party :-o. Ayyeeee on en parlait matin midi soir pendant deux semaines en attendant que les photos finissent de se faire développer, pis on en reparlait encore matin midi soir pendant deux autres semaines le temps que les photos aient circulées le matin le midi et le soir dans la cafétéria pis qu’une fille pas rapport m’aie demandé si elle pouvait prendre la photo d’un de mes amis avec qui elle avait dormi dans une des tentes du party. Si eux autres finissaient par sortir ensemble, cré-moi qu’on lâchait pas de leur rappeler le party qui avait servi à les unir pis la fille chez qui était le party se sentait un peu valorisée de ça. Le cinq juin dernier, c’était pas un party je l’avoue la preuve t’avais pas bu, mais c’était un peu un party parce que moi oui et j’ai encore envie d’en parler tu sauras même si y’avait pas de tentes impliquées.

Dans ce temps-là du cinq juin dernier, je finissais de me faire à l’idée que je m’étais fait des idées au sujet d’un BOYYYY, je lui avais attribué des caractéristiques qu’il ne possédait pas faque t’sais dans ce temps-là queuques semaines après quand tu sors prendre une pinte relaxe, souvent c’est trois-quatre hen parce que t’as besoin d’être ben fatigué quand tu vas te coucher! Beooonnn ceux qui ne comprennent pas ce que je veux dire me lancent la première bière hihihihi (ce que je veux dire : T’ES TRISS). BREF ce cinq juin en fin de soirée, j’étais avec mes best buds de longue date genre ceux qui m’appelleraient sur le téléphone fixe de mes parents.

Cher beau pétard, notre rencontre s’est tellement mal déroulée, je faisais une petite pièce de théâtre à mes amis qui riaient ben fort, on était dehors, y’était même pas 21 :00 je pense faque on avaient encore le droit de trouver ça drôle de façon démesurée. Mes amis en redemandaient, je sais pas si c’était pour me faire plaisir. C’était un genre de one woman show en même temps qu’un happening. T’es arrivé en plein milieu de ma pièce faque c’est sûr que j’allais te demander de me donner la réplique, mais tu feelais pas trop UDA cette fois-là pis pour faire une histoire courte, le lendemain matin je me suis dit que j’aimerais ça idéalement jamais te recroiser.

J’ai eu le temps d’oublier notre rencontre, avant qu’on se revoit. La première fois qu’on s’est revu, on s’est présenté en bonne et due forme, c’était plus poli et moins précipité, t’avais moins envie de me dire tayeule.

J’ai confié récemment, l’autre fois au téléphone à mon amie qui m’avait appelée sur le téléphone fixe de mes parents, mon terrible secret. C’est-à-dire que quand je suis chez nous, toute seule, je te prête des caractéristiques. Oui, je t’en invente. Je regarde ton profil Facebook et je me visualise comment t’es en général dans la vie parce que je te connais pas pis c’est ça qu’on fait quand on pense à quelqu’un qu’on connaît pas, on lui invente des caractéristiques, on se le décrit dans notre tête, on s’imagine comment on pense qu’il est pis ça nous plaît la plupart du temps parce que l’inverse, genre prêter des défauts à quelqu’un, je pense qu’il faut justement le connaître en tabarnouche pis pu être capable d’y trouver des qualités faque c’est comme une coche au-dessus, on lui trouve tous les défauts et beaucoup de responsabilités qui viennent avec. Moi tka la crise du verglas j’ai ma petite idée c’est de la faute de qui. Bref, en ce qui concerne qualifier ou disqualifier quelqu’un, l’imagination est quand même bonne là-dedans, elle fonctionne très bien dans un cas comme dans l’autre.

L’affaire c’est que, le judicieux conseil de ma très bonne amie a été ceci : «Neknomine-toi chez vous, toute seule, pis appelle.»

(…)

Bien que j’aie trouvé qu’il s’agisse-là du meilleur conseil côté actualité-web-2014, c’est sûr que je le ferai pas. Quand on veut cruiser, en 2016, on s’invite à souper ou on s’offre une demie d’md*? C’est embêtant parce que de la md*, j’pas trop down avec l’idée pis je pense que t’es comme plus cool que moi. Juste te dire là, vendredi soir passé j’ai mangé deux steamés all dressed pour souper.  Pis t’sais, je dis cruiser, mais je veux surtout investiguer. Je voudrais me dire que j’ai eu raison, je pense. Faudrait idéalement que je confirme mon pressentiment avant de le qualifier de pressentiment parce que sinon c’est compliqué pour moi de lui attribuer le feeling de pressentiment si y passe rien après, tu comprends? On pourrait faire une activité. Sauf que. En même temps. Je serais sûrement ben trop stressée de t’inviter chez nous parce que dans l’élaboration que j’ai fait de ta personnalité dans ma tête, t’es vraiment plus nice que moi. C’est même à se demander si je t’ai pas juste donné toutes les qualités que j’aurais aimé avoir. Sûrement que si tu me disais bonsoir en arrivant chez nous je me dirais genre ouais il dit bonsoir pis pas salut parce qu’il aide les grands-mères à traverser la rue pis c’est comme une déformation professionnelle il dit bonsoir parce que ça fait plus poli, ESTI POURQUOI JE DIS SALUT JE SUIS DONC BEN IMMATURE? Mon amie m’a demandé : «Si y’avait pas tous les faudrait pas, qu’est-ce que tu ferais de différent?» J’ai fait semblant que je savais pas, mais j’avais une bonne petite idée derrière la tête. Ce serait tellement plus simple de juste t’inviter à aller faire du camping  pis checker à la fin de notre petite vacance si on a bien supporté l’humidité ensemble. Après ça peut-être que la gurd du terrain de camping de sentirait valorisée de ketchose… j’parle pour parler là han.

1480654_10152176003496349_1751905053_n

C’est très épuisant de trouver tous ces amis Facebook plus nice que soit. Welcome in 2016.

*De la md, c’est une abréviation de MDMA. Qu’est-ce que c’est? «Ben c’est comme de l’extasy, mais en plus pur, c’est vraiment juste la racine vraiment pure de l’extasy, pas coupée avec autre chose là vraiment juste le bon bon buzz.» C’est pour ça que ça coûte cinq piastres la pilule à la station Berri…