Freakofreak Skypofreaky freak.

Salut

J’hésite entre t’écrire un gros courriel rempli de manipulations toutes plus évidentes les unes que les autres, de tentatives de te faire sentir vraiment cheap cheap cheap cheap de pas avoir pu me parler plus que cinq minutes de ta journée, de pas m’en avoir assez donné de pas avoir cru bon de pas être trop fatigué en répondant à mon appel. J’hésite entre faire ça ou bien juste te dire à quel point j’avais attendu ce moment toute la fin de semaine à quel point j’ai pensé à toi dans ma tête tellement souvent en fin de semaine, je peux pas t’énumérer toutes les fois où je t’ai senti vraiment près tellement près parce que je me disais que si des fois je réussis à deviner qui m’appelle sans checker sur mon afficheur ben c’est une affaire d’ondes pis de sentiments faque je me disais que toutes les fois où je pense à toi tu dois ben le sentir au moins une fois sur 5? M’as-tu senti penser à toi en fin de semaine?

Pourtant je voudrais jamais que tu penses que je suis fâchée d’avoir accepter notre contrat. Je le vois comme ça, un contrat sur du long terme. C’est juste que des fois c’est plus compliqué de me voir dans l’avenir de me projeter encore à tes côtés de me dire que toi aussi tu es bien à honorer notre contrat. Des fois je palpite quand tu oublies de faire ta sieste avant qu’on se parle. Ouais y’a des fois cutes qu’on s’endort les deux sur Skype, mais là on peut pu faire ça mes colocs pètent un peu la coche des bills d’Internet que ça fait. Ok je t’écris pas pour te parler de Vidéotron.

Je t’aime tellement mad.

C’est dégueu lire ça? C’est vraiment dégueu de l’écrire aussi, je te rassure. Mais je sais plus comment le dire. Ça fait mal d’aimer autant un écran d’ordi. Un message texte de bonne nuit, un snapchat de ton nouveau bike. Je sais pas combien de temps je vais être capable de supporter tes petits dessins de deux personnes qui se tiennent la main le matin. L’autre jour j’ai pensé nous acheter la Apple Watch pour qu’on se poke. C’est l’enfer penser ce genre d’affaires là je me sens sale d’avoir pensé ça. J’essaie de trouver des moyens de te retrouver dans mon quotidien, de te sentir plus près. Je connais l’existence des camps de travail en Corée du Nord pis j’ai quand même envie de te dire que c’est la pire affaire sur la terre nos 789 km de distance chu tu un monstre? Sois honnête chu tu le pire être humain?

Je comprends que t’es fatigué, quand t’es fatigué pis que tu te couches sur mes cuisses pendant que je lis un livre je trouve ça ben correct que tu sois fatigué, mais là quand t’es fatigué loin de moi je trouve que ça aussi c’est la pire affaire sur la terre parce que là avec des petits yeux de dodo je te vois les petites paupières un peu gonflées dans l’écran je vois que tu viens de prendre ta douche pis que t’es dans des couvertes qui font froufrou pis que moi je suis sur ma tite côlik de chaise d’ordi à te regarder sentir bon avec la fenêtre un peu ouverte sur toi pour que ton odeur de cheveux se rende à moi je suis rendue une estik de freako des odeurs de toi. Quand je te vois dans l’écran j’ai toujours envie de crier : DOUDOUDODDUODUODUODDUDOUIIIIIIDOUODUODUO DUMOUOUMOUOMOUMOUDOUUIIIII !!!!!!!! ALLÔÔÔÔÔÔÔÔ TOUIIIIIIIIIIII DOUDOUDOUDMOULLLLLLLMOUIOOOOUIWOWOO WOWOWWAAAWAAWWWIWEEEEE

Ben oui je profite de la vie ben oui je fais quand même plein d’affaires inquiète-toi pas je sors inquiète-toi pas je parle de toi à Louis même si y’est même pas encore capable de reconnaître sa propre mère, mais aujourd’hui c’est une journée où je vois pas le boute de notre séparation aujourd’hui j’ai envie de tout lâcher parce que j’ai vraiment mal dans mon corps je te le jure je le ressens j’ai mal que tu sois pas là. Un moment donné j’avais aimé quelqu’un qui m’aimait pas je pensais que c’était la pire affaire de penser à lui qui pensait jamais à moi mais finalement c’est pire de penser à toi qui pense à moi parce que des fois je me force pour que ma journée ait pas l’air si cool pour pas que tu penses que je suis trop épanouie sans toi. Faque des fois j’ai pas l’air intéressé quand je parle de mes journées parce que j’essaie de jouer le détachement de ma vie sans toi, c’est quand même pathétique de faker un détachement de sa propre vie. Sauf que je veux pas que tu penses que je te le dis parce que je veux te faire feeler cheap de quoi que ce soit, c’est justement l’inverse, je le réalise et en même temps je me dis que tu fais peut-être la même affaire. Fais-tu ça toi? Je voudrais jamais jamais que tu fasses ça pour moi.

J’ai peur de la suite. J’ai peur que tu me trouves pu cute de t’appeler pour savoir où mettre tel cadre dans ma chambre. Le jour où je vais poser un cadre sans te demander ton avis, j’ai peur que ça brise quelque chose entre nous. En même temps faut ben que je le fasse, que je fasse des affaires sans toi. Des fois je comprends pas pourquoi y’a pas la fondation «Amour à distance» qui existe pour que des riches milliardaires nous donnent des moyens d’être plus souvent ensemble. Pis quand je me dis ça je me dis encore que je suis le pire être humain parce que y’a des enfants malades sur la terre qui veulent aller à Walt Disney. Sauf que toi, t’es mon Walt Disney baby. Ah je peux pas dire ça je suis pas correct.

En fin de semaine au chalet j’ai pensé à toi tout le long je suis tannée de créer des souvenirs sans toi c’est l’enfer créer des souvenirs sans toi, même si on a niaisé comme quoi on allait photoshopper ta face sur les photos qu’on a prises dans les marches, je trouve ça épouvantable ton absence de mes souvenirs parce que je me dis que pendant ce temps-là t’en crées toi-même simultanément avec d’autre monde que je connais pas. C’est pour ça que j’étais un peu froide quand je les ai rencontrés. Je me demandais si on connaissait la même personne. Si tu leur donnais le meilleur de toi-même, j’avais peur qu’il m’en reste moins.

Aussi la dernière fois que t’es venu je sais que j’étais pas complètement woupelaye laye laye ok je te dis pourquoi tant qu’à t’avoir dit que t’étais mon Walt Disney. J’arrêtais pas de me trouver vraiment conne de vouloir qu’on s’en aille d’être avec ta famille. Je suis tellement désolée. J’étais pas capable d’arrêter d’avoir envie qu’on soit juste tous les deux pis je me disais que ça y’était, j’étais virée crackpouts, pas mon genre d’avoir envie que ta famille disparaisse. Je me comprends pas des fois, je suis désolée.

La moitié de ce que je viens d’écrire là est un peu cute, l’autre moitié est super creapy. Je me sens mal mais faut que je te dise ces affaires-là je pense. Sinon on s’en sortira pas. 7 de faits, 10 to go mon loup. J’ai besoin que tu me dises que ce qu’on fait là, c’est pour la vie, c’est pour notre vie, j’ai besoin que tu me répètes que ça va aller et que tu me gardes un peu du meilleur de toi-même. Sinon je vais tuer ta famille.

Photo du 66179068-04- à 18.22

Fuck j’ai fait send.