Mon bilan de santé.

Salut! Ouais t’as entendu dire que cet été, mon coeur s’était emballé, puis déballé, puis remballé, je sais que t’aimerais ça que je t’en parle, mais j’en ai pas envie. Pas là. J’ai autre chose de mieux à te conter.
L’autre fois j’étais au parc, toute seule, j’avais apporté mon journal intime dans lequel j’ai réalisé que j’écrivais à un seul et certain moment de l’année; toujours l’été. Je l’ai lu, pis souvent j’ai grimacé, mais j’ai arrêté de m’haïr y’a pas trop longtemps faque j’ai surtout ri. C’est quelque chose arrêter de s’haïr pour ces conneries-là comme entendre ta voix sur un tape, mais ça se peut. Tu te dis bon whatev même si je me mets à faire des vocalises, c’est ma voix c’est ma voix là qu’est-ce que tu veux #onestpastoutesjanis. Entre deux relectures de textes sur des épanchements de pourquoi il m’aime pas le petit maudit pourquoi il m’aime pas le petit maudit, j’ai eu envie de m’écrire un texte, que je relirai sûrement juste l’été prochain, pour me dire toutes ces belles affaires là qu’on apprend à voir finalement, quand on est pas la tête baissée entrain d’écrire pourquoi il m’aime pas le petit maudit, pourquoi il m’aime pas le petit maudit.

Dans mon top des affaires pas d’allure qui m’arrive, ça commence par Amé qui m’invite toujours à aller chercher du pain gratis chez elle le mercredi pis revenir chez vous me faire une toast au beurre qui goute le ciel. Dans cette catégorie bouffe, y’a aussi essayer toutes les sortes de salades full saveur que y’a sur les 291 987 sites de cuisine qui me sont accessibles par mon ordinateur SANS FIL que je peux apporter partout. Dans une autre catégorie, y’a aussi avoir un toit, mais ça on est tellement habitué qu’on s’en rend même pu compte. Y’a aussi l’eau de l’évier qui est donc ben potable. Je l’ouvre, je me sers un grand criss de verre d’eau pis après ça j’ai pu soif. Quand même fucked up moi je trouve.

Aussi dans le top 5 des affaires awesome folles qui m’arrivent depuis longtemps, y’a mes deux jambes. Mes deux jambes des fois moi ça me tente pas de quelquechose, mais elles fuck toute han sont genre : HELL YEAH nous sommes deux tant mieux et FONCTIONNELLES yabadabawow tappe là! Je dis que je suis tannée, que je veux rester allongée, mais là elles sont genre wtf maudite épaisse on est toutes endolories, lève-toi pis fais-nous aller d’un bord pis de l’autre. Elles sortent des couvertes, rentrent din couvertes, se lèvent din airs, des fois y’en a une qui s’accroche à ma main, elle a envie qu’on l’étire. On l’étire, elle se sent mieux elle dit merci àc’theure on va tu courir j’suis genre DUDEEEE môman est fatiguée là a s’est fait dire que y’avait une fille po rap qui parlait dans son dos :’’’’((( faudrait qu’elle y pense encore pendant quatre ans en boucle non-stop, pour être ben sûre de se sentir superdupper deg; ça peut attendre, le jogging. Sont genre ok ouin ben on a eu une idée va te faire un verre d’eau potable, ça va sûrement passer j’suis comme ok vous êtes clairement médecins, ça paraît. Un moment donné je suis tannée de m’obstiner avec deux petites jumelles highonlife, je me lève. Mes jambes sont comme oh yeah what’s up the world, nous autres en tka on s’en va faire du vélo. Encore là j’suis genre duuuudee môman est fatiguée là elle voulait se faire un café tranquille à matin pour penser à des trucs négatifs qui vont la faire réfléchir à propos du fait qu’est laide pis là mes jambes sont genre fuck you mommmmm, nous autres on est ready à partir. Sont toujours ready à partir. Sont courtes sur pattes, quand même bossées pis pas full délicates, mais toujours ready à partir. Je me dis ok let’s go les gurlz! On finit par partir, on n’a nulle part où aller, mais on fait des détours, elles disent que c’est bon pour la cocologie yeah right vous êtes genre à l’extrémité de la tête pis vous dites ce genre de trucs-là ouin je pense que je le sais plus. Tka.

Une affaire quand même pas pire après mes jambes, y’a le fait que le mardi soir, des fois je m’emporte dans une conversation entre amis en faisant des grands gestes pis en parlant un peu de ce qu’ils comprennent pas non mais tu comprends pas non mais tu comprends pas! Pis finalement le temps de bien expliquer mon point pis de rire fort entre deux gorgées de IPA, y’est deux heures pis j’embarque sur mon vélo pis j’ai pas peur je vais full vite dans les rues et personne peut m’enlever tout ce vent là dans mes voiles (oui par voiles je veux dire mes grandes oreilles).

Une autre affaire que je me suis écrite dans mon journal que j’intitulerais Songe d’une nuit d’été pour l’occasion, y’a un souvenir dont j’aimerais me souvenir (duh) toute ma longue vie que finalement je veux vivre au complet à bien y réfléchir. Quand on mangeait des tacos en bonne compagnie pis que la serveuse ça paraissait full que ça faisait pas longtemps qu’elle était une fille, sauf qu’on s’en foutait, mais vraiment. Personne a parlé de sa brassière qui servait à rien à part la faire sentir bien d’en porter une. On était trop occupés à écouter Mani parler de sa maitrise pis de son assistanat de recherche. Sérieux, c’était un de mes plus beaux moments de 2015. J’ai regardé partout autour de moi, je portais des cuissards parce que je revenais de courir, je portais un bandeau aussi pour la même raison, j’étais dans le pôchicchic sur une terrasse quand même assez laide aussi faut le dire, tout le monde se foutait de ce qu’on avait l’air, de où qu’on venait, on était juste là à être, en gang, pis je me suis dit que si demain finalement je voulais devenir médecin, ben ça se pouvait. Parce que j’avais tout en main pour réussir, parce que j’allais jamais crever de faim, parce que tranquillement être une femme de 26 ans, ça devient de moins en moins un problème même quand y’est question de porter des cuissards en public pis d’avoir des rêves.

Y’a pas de hiérarchisation du bonheur, mais je pense que je suis haute pas mal dans l’échelle, si tu veux tout savoir. Ah! Aussi un autre moment. Sur le bord du feu, sur le bord du fleuve. J’ai dit que c’était la plus belle soirée de ma vie. Ce qui est parfait, c’est que j’ai eu souvent envie de le dire, dans les derniers temps. Pis j’ai pas trouvé ça dégueu, je me suis pas remise en question. J’ai juste souvent dit que c’était la plus belle soirée de ma vie, même quand j’ai écouté un film poche à l’air climatisé y’a deux semaines. J’aurais pas voulu faire autre chose, faque en soit, j’imagine que c’est déjà beau, non?

Tu comprends que oui je pourrais m’épancher sur des trucs qui me font un peu plus de peine, ou moins de bien, surtout. Mais en ce moment, j’en ai pas envie, tu comprends? J’ai envie de sortir de mes couvertes, rentrer dans mes couvertes, m’étirer, recommencer. Des affaires simples comme hello, mais qui t’aident à avancer.

000006440005 - copie

Devenir la femme qu’on a envie d’être depuis le début, t’sais. Tranquillement, j’ai dit.

Crédits photo : Christian Quezada