Chronique d’un amour au quotidien. Première.

En couple depuis genre le début du monde. Deux étudiants.

INTERVIEWER-TCHILL-MOI
Samuel, comment ton amour pour Zoran se traduit-il au quotidien?
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
Des textos.
Il rit.

INTERVIEWER-TCHILL-MOI
Vous vous textez beaucoup?
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
On se texte passionnément des emojis.
INTERVIEWER-TCHILL-MOI
OK! L’amour à distance.
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
L’amour à distance, ce n’est pas des blagues!
Sam fait vraiment sa négation à l’oral, ça rend le personnage très attachant, c’est super beau on devrait le faire plus souvent.
Des emojis, à défaut d’avoir des dick pics.
INTERVIEWER-TCHILL-MOI
OK, vous êtes pas trop dick pics?
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
Non non non, on fait dans l’emoji. Les principaux sont la bombe, la flamme, le bonhomme avec les yeux en coeur, on a le drapeau, le ballon…
INTERVIEWER-TCHILL-MOI
Quel drapeau?
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
Le p’tit drapeau rouge. Celui qui pointe vers la gauche. Après, le petit singe qui se cache les yeux et l’homme et la femme qui s’embrassent. Moi étant la femme.
On rit.
INTERVIEWER-TCHILL-MOI
T’es con! C’est établi entre vous deux?
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
Oui.
INTERVIEWER-TCHILL-MOI
Tu mens?
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
Non!
Je ris.
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
Non, c’est vrai, mon amour au quotidien, c’est ça. Après, dans un autre genre de réponse, je te dirais que ce sont des pensées, des choses que je ne lui traduis pas. Genre une fierté qui reste en moi. Ça, ça l’arrive après le texto.
INTERVIEWER-TCHILL-MOI
Quand il répond une bonne bombe avec un singe, fierté?
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
Non. Mettons, une bombe, deux flammèches pis un drapeau. Après… moi en moi là… Y’a quelque chose qui reste.
INTERVIEWER-TCHILL-MOI
Ça ça fait un beau dodo?
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
Ça fait un beau quotidien. Je me dis y’est là, y’est présent pour moi.
On rit.
INTERVIEWER-TCHILL-MOI
OK pis mettons, quand y’est là? Est-ce qu’y a quelque chose qui fait qui te rend fou amoureux?
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
Sa beauté sublime.
INTERVIEWER-TCHILL-MOI
Donc il a rien à faire et t’es amoureux?
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
Absolument. Je le trouve sublime. Je le regarde et je… mon existence est…
INTERVIEWER-TCHILL-MOI
Réglée?
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
Réglée là, c’est vécue, c’est faite. Ses grosses mains. Mettons il me dit salut de loin là. Avec sa grande main là, moi mes deux genoux claquent, c’est comme un bâton de baseball. Tombe à genoux esti.
Je ris. En fait je suis crampée ben raide.
INTERVIEWÉ-TROP NICE-SAM
C’est vrai! Pis quand il parle après, tout ça s’améliore là t’sais. Quand il parle, quand il rit… mais juste de le voir là c’est capoté.
INTERVIEWER-TCHILL-MOI
Ça me fait plaisir. Merci Samuel.
C’est pourquoi c’t’entrevue? Je vas-tu être sur un blogue, moi là?

Daniel - COEUR - copie.jpg

Pour l’anecdote : son amoureux, de son côté, envoie toujours le couple avec les deux hommes, seulement, Sam n’a pas la dernière version d’emojis disponible.