Ma Querelle

Ma querelle, c'est aussi la querelle de tout le monde (pas tout le monde sur la terre, j'sais ben, j'pas épaisse).

Catégorie : Non classé

Jouer aux cartes

Je sors un roman, oui oui, un roman!

fbevent_saufquejairiendit
Lien pour événement Facebook

Si tu as pas Facebook, voici les infos:
Horaire des célébrations
17h@20h* Lancement tout ce qu’il y a de plus NORMAL, vino et bouchées frettes qui réchauffent le coeur
20h à 21h* Lecture de textes de Ma Querelle par ami.e.s et amant.e.s
21h* DJ GUILLAUME MANSOUR AUX PLATINES
* toutes les heures sont approximatives gossez pas

Participations spéciales de Féline Dion & Pénélope et Chloë

Boutique en ligne

 

Suppp les chumz
J’ouvre cette petite boutique en ligne pour le temps des fêtes, je la fermerai le 19 décembre prochain (2016, si quelqu’un dans l’avenir lit ça). Je ferai la plupart des envois postaux ce même jour. Si vous êtes pressés, me le signifier, mais comme j’accumule les petites jobines sua slice pour pouvoir continuer de vous feeder en littérature abordable mais pas cheap, je suis short sul temps des fois. On verra ben, y’a toujours moyen de moyenner.
Vous pouvez aussi inclure des petites demandes spéciales, des fois je feel pour en réaliser.
Le zine #1 et le zine #2 (collaboration avec Thomas DB) sont disponibles et si vous êtes intéressés, je peux checker pour re-rendre dispo le #3 (collaboration avec Maude Arès)!
Dans les deux disponibles, c’est écrit à l’intérieur comment réaliser vous-mêmes vos soirées Ma Querelle à la maison
Écrivez-moi de manière polie et raisonnable au maquerellepointnet@gmail.com si vous avez des questions 🙂
Ma Querelle a trois ans! Yess

Visitez ma page Etsy!

Métaphore douteuse amitié sincère lol.

Je comprends ben le principe là que tu le trouves cool pis que toi t’as de la misère à te comprendre surtout que là c’est novembre pis tu trouves pas vraiment d’utilité à ta vie jusqu’ici ouais on parle en termes d’années pas juste en termes de mois là, je sais, sauf que j’ai pensé à toi tantôt en revenant de l’épicerie pis là je voulais te le dire (en passant salut, pas le temps pour les salutations, j’ai mieux à faire je suis sur une belle lancée je te ferai des salutations une autre fois).
Je marchais dans la rue avec mon gros emballage de papier de toilette en dsous du bras je prends l’emballage vert faque je me sens écolo, miss monde that’s it c’est moi t’sais comment c’est (joke je viens de me désabonner à l’infolettre d’Équiterre woupsss). J’écoutais de la bonne musique il faisait pas trop froid t’sais y’avait rien pour me faire sentir nerveuse ou whatever, mais sais-tu à quoi j’arrêtais pas de penser? Le scénario que j’arrêtais pas de me répéter? haha je m’imaginais que le monde que je croisais se disait coudonc elle se torche donc ben elle ça a pas de classe! Douze rouleaux! Pis là je m’imaginais leur répondre eee tayel qu’est-ce qui te dit que j’ai pas six colocs ça a pas rapport continue ton chemin je suis sûre que t’as voté pour Trump (sujet de l’heure on en reparlera). Faque j’t’arrivée chez nous pis là j’ai défait mes courses direct en arrivant joke avant ça j’ai checké voir si mon chum m’avait écrit pass je l’aime tu le sais on s’étendra pas là-dessus (on en reparlera en buvant du vin pis je te conterai notre dernière chicane vraiment conne comme tu les aimes). Bon là après checker le cell, deuxième mission, ranger le papier de toilette ce que je m’empressa de faire!!!! Pis là je me suis penchée, j’ai commencé à ranger le papier de toilette, somme toute assez banal comme mouvement ok pis j’ai pensé à toi, pis ton dude, pis au fait que tu me dis toujours qu’il est comme une coche au-dessus de ce que toi tu seras jamais pis que y’a pas vraiment de raisons de te trouver nice pis que ça me gosse en tka, je te dirais ben astique il se torche comme tout le monde! mais ce serait prévisible je vais juste continuer de te conter ma vie en te disant quand j’ai pensé à toi pis à la situation en couuuurs entre toi et lui.
Faque là je rangeais mon papier de toilette dans mon armoire dédiée à cet effet you know. Classique cas de papier de toilette. Après ça j’ai déballé mes tits sachets de thé suremballés pour les mettre dans ma boite à tits sachets de thé pis là j’ai encore pensé à toi qui viens boire du thé chez nous, la face à moitié souriante à moitié triste pis qui dis encore que y’a pas de raisons de se retourner sur ton passage pis là poufff j’ai pensé à plein de vedettes de même one shot! Plein plein plein de vedettes me sont venues en tête. Plein de noms de vedettes québécoises dang dang dang OK. Pis là je me suis rappelé quand on a vu une fille l’autre fois prendre un thé avec Philippe Brach, t’en souviens-tu? On se disait que la fille qui prenait un thé avec Philippe Brach avait l’air plus fière de prendre un thé avec Philippe Brach que Philippe Brach avait l’air d’être fier lui-même d’être lui-même. Elle regardait partout en voulant dire avez-vous vu avec qui chu? Pis lui la regardait elle pis des fois à terre, pas trop sûr d’être à l’aise d’être Philippe Brach entrain de boire un thé en dehors de chez eux. T’en souviens-tu? Il était content d’être là là c’est pas ça que je dis, je dis juste que y’en revenait lui, de lui-même!
OK je continue. Après ça, je trouvais ça plate pis pas d’ambiance chez nous faque j’ai mis de la musique, j’ai ouvert mon iTunes pis je suis tombée sur UNE TOUNE DE MON CHUM que tu sais que j’aime t’sais. Pis là ben j’ai eu cette idée folle pis pensée folle que si mon chum (love) devenait une estique de vedette demain matin. OUI. Demain matin. NON. Mais tka! OK écoute non là sans joke, vedette. Interplanétaire. Avec ce petit riff de guitare là qu’y m’a enregistré pis envoyé y’a environ six mois pour m’impressionner OK mettons, on parle pour parler OK on s’entend BON. Bon ben je me dirais peut-être qu’il est rendu trop cool pour moi OK. Sauf que lui là, de son bord, peut-être que quand il serait à Shanghai au milieu de ses fans de Shanghai là, il se sentirait très seul parce qu’en fait, c’est chez nous dans mes tits bras dodus entrain de se faire un masque d’argile à 10$ qu’il se sent bien? Pis c’est mes tits bras dodus qu’il aime autour de son tit cou en mangeant de l’houmous acheté au Marché Royal + en spécial qu’il aime le plus, pas le vrai houmous qu’il peut manger à volonté pendant ses concerts en Inde. Catches-tu? Pourtant je fais rien de vraiment fucked up nice pour avoir des tits bras full dodus. Je fais des biscuits l’hiver pis je jardine l’été. Ça s’est adonné que ce gars-là qui recherche mes tits bras mous partout en Inde parce qu’il est une star interplanétaire ben y’a choisi de m’aimer moi. Des fois, je catche pas vraiment pourquoi il m’a choisie moi pis d’autres fois, j’ai l’impression que c’est moi qui y rends service en y laissant me tenir la main dans rue. Tu comprends? Peut-être qu’Adèle fake pas quand elle a l’air vraiment smatte!!! Elle est peut-être réellement smatte!!! À ma job y’a un de mes collègues qui veut full qu’on l’appelle monsieur pis y’est toujours entrain de nous rappeler qu’il a vraiment beaucoup d’expériences pis que y’est nice, mais y’est bête cave pis méchant. Personne l’aime ben ben. Même quand je me concentre pour me dire qu’il doit se sentir seul au monde des fois à être épais de même, je l’haïs quand même un peu, même si je sais que ça sert à rien la haine (on y reviendra). L’affaire c’est que lui, dans sa tête, y’est au top de toute, mais moi celle que je trouve nice c’est la réceptionniste full cute qui me demande toujours des nouvelles du chien de mes parents pis qui m’a donné un cadeau pour lui à ma fête l’année passée.
Comprends-tu? Tu veux pas sortir avec la fille qui se trouve nice de prendre un thé avec Philippe Brach, tu veux sortir avec Philippe Brach, le vrai. Le réconforter quand il fait des cauchemars pis y dire que y’est cute quand il retourne checker voir si y’a fermé le poêle rendu deux rues plus loin quand vous vous en allez badtripper ensemble dans le métro. OK j’arrête de parler de Philippe Brach, mais tu comprends-tuuuuuu? Y’a pas grand chose qui explique qu’on se sente bien avec une personne plus qu’une autre. Mais là OK je te le dis, tout le monde se torche. Tout le monde répond au téléphone quand un enfant leur tend un téléphone en disant que c’est pour eux au téléphone. Tout le monde vire émotif à Noël sans raison. Appelle-lé. Va prendre un thé avec. Dis-y que tu veux le consoler pendant la nuite. Pis le coiffer. Ça c’est nice, s’entre-coiffer. Si y’est pas down, NEXXXXXT (dans le sens qu’on va fumer sur mon balcon en talkshittant contre lui deux-trois semaines, après ça NEXXXXT pour vrai). Y’a rien de grave à vouloir aimer, c’est pas une maladie mentale vouloir passer du temps à créer des choses belles à deux. C’est gossant de pas pouvoir être honnête. C’est ceux qui ont peur de se laisser aimer par nos bras dodus qui sont nonounerzz. Laisse-lé faire. Viens à maison on va s’aimer dans des couvertes pis mon chum nous fera une toune sur la nostalgie (hahaha meilleure scénario dégueulasse à vie). En tka, j’ai pu peur qu’il devienne une star interplanétaire, I got the mojo (bras de dodu.e.s 4prezident).

lily-et-vincent-dos
T’es pas pressée. Pis t’es indépendante. Pis y’est pas si beau. Joke. Jtm.

Passe nous voir!

13315328_1035793176506852_2103609220061624972_nBelle soirée entre amis dans la petite italie!!!!!!
5 août à 18:00
au Local de Nouveau Projet 156 rue Beaubien E
Gratissssss

Nihiliste

MA QUERELLE – SAINT-HYACINTHE

maquerelle-StH-V1

Lien vers l’évènement Facebook icitte

maquerelle-7avril-V1(1)

Lien vers l’événement Facebook icitte  

Avoir le rhume comme tout le monde.

Hier c’était un petit soir de semaine que tu mets ta veste pis tu sors mon bébé parce que t’es jeune pis que personne peut vivre à ta place faque tu te crisses des pastilles dans le fond de la sacoche parce que t’assumes plus ou moins d’encore tousser ton rhume du mois d’octobre pis tu fly esti tu te rends même jusqu’au boute de la ligne bleue tu regardes pas l’heure tu te dis qu’au pire tu reviendras en taxi tu te dis whatev t’es ben pis t’as même pas encore besoin de tuque ça fait que tu te sens un peu invincible han quand il fait chaud quand y’est pas censé faire chaud? J’savais. Ben c’est ça hier c’était ce petit soir-là de semaine.

Ça a pas rapport mais tantôt j’ai lu sur Humans of New York une histoire de réfugiés syriens ok pis ils avaient full hâte de s’en aller dans le Michigan pis ils disaient que ça avait l’air fou raide le Michigan parce qu’à ce qui paraît y’a des autobus qui viennent chercher les enfants chez eux le matin pour les dropper à l’école. Aye si c’te phrase-là te fait pas feeler un peu cheap de chialer contre les réseaux de transport mon gros bébé lala je sais pu quoi faire avec le monde. En tka.

C’est là que l’histoire commence parce que tout le début c’était un préambule sur des jours de décembre trop doux pour des jours de décembre (salut à mes amis en Australie qui s’ennuient peut-être un peu du Québec faque je vous parle de météo pour que vous vous sentiez comme chez vous). Petit soir de semaine, je continue. J’avais une soirée dans un appart ousser que je voulais absolument aller voir mon GROUPE DE MUSIQUE PRÉFÉRÉ DANS LEQUEL JOUE LE PLUS BEAU GARS DU MONDE (coucou cette fois-ci à mes amis pas en Australie, mais au boute de la ligne bleue, c’est press la mègne affaire). J’avais pas apporté à boire parce que j’étais sué pastilles je viens de le dire. Faque je tétais ma pastille dans un coin du salon ben relaxe en attendant que MON GROUPE PRÉFÉRÉ JOUSE pis là une fille est venue s’assoir à côté de moi. Honnêtement sûrement la fille la plus gossante sur la terre. Elle m’a tendu la main et m’a offert gratis un de ses plus grands sourires. Sa poignée de main est vigoureuse ça me gosse parce que d’habitude je trouve les poignées de main toujours trop molles pis elle était complètement dans la bonne raideur de poignée de main.

La fille s’appelle Ginny pis elle porte vraiment bien son nom parce que Ginny ça fait un peu bébé lala genre guigugiguigugiui c’est quoi ton nom ma cocotte? Niniii!! Nonnn c’est Gi-Nny répète après môman. Ginn-Y. Niii-Niiii.

Nini m’a vraiment agressée au début de la soirée ça avait pas vraiment d’allure. C’était exagéré comment j’oubliais complètement de l’écouter parler, full occupée que j’étais déjà à la trouver fatigante. Je me disais ben voyons qu’a me gosse de même. Elle m’a demandé de tasser mon sac pour pouvoir s’assoir à côté de moi, Ginny était ready pour l’échange humain. Elle m’a posé plein de questions sur moi et était welling de répondre honnêtement à toutes les miennes. «T’as la voix enrouée? Es-tu malade? C’est une voix douce!» «Ouais ben j’ai le rhume.» «Ah moi too je suis toujours malade dans le temps de Noël.» Beoooon ben une chose de réglée. «Connais-tu le groupe qui joue ce soir?» «Ouais, Charles c’est un de mes amis» «Ah, moi je les connais pas, mais je suis ben contente d’être là, connaitre des nouveaux groupes!» J’étais comme yo Ginny get a life pourquoi t’arrêtes pas de me poser des questions sur ma vie je suis même pas si gentille avec toi pourquoi tu te rends pas compte que je suis pas si smatt? J’ai pensé sortir mon histoire d’horreur dans laquelle un moment donné je faisais du camping dans Charlevoix avec mon chum pis quand y’est allé en ville acheter genre de la glace je pense, j’ai fumé tout le batte qu’on s’était roulé juste pour le faire chier. Je sais pas pourquoi j’ai fait ça, pis des fois j’y pense quand j’ai envie de me sentir mal. Sauf que je l’aurais conté à Ginny pis elle s’en serait foutu on dirait. T’es encore là Ginny? Tu vois ben que je suis pas du monde pourquoi t’es encore là? Pis elle restait là, à côté de moi, à sentir full bon des cheveux pis son rouge à lèvres vraiment ben mis bougeait full ben sur ses lèvres super high on life de me parler de rien. Peu importe ce que je disais, elle trouvait ça drôle, elle acquiesçait, elle commentait, renchérissait. Des fois je disais rien, même que je regardais ailleurs. Elle, tellement peu stressée de parler à quelqu’un qui s’en sac ben raide, quelqu’un qui mérite même pas toute l’attention qu’elle lui donne. Ginny avait toute catché comparé à moi dans ma tête de fille qui se trouve nice d’aller voir des shows le mercredi.

L’amie de Ginny est venue nous rejoindre pis LÀ c’est LÀ LÀ que j’ai pogné de quoi. La fille numéro deux s’assoit à côté de nous pis a dit : «Ginny… Est-ce que tu fais ton accaparante?» Ah je me sens mal de l’appeler la fille numéro deux, mais j’ai aucune idée de son nom. Je vais lui en inventer un. Fabine. Nice. Faque là Fabine est comme nana accaparante Ginny? BEN GINNY SE MET À RIRE. Pis est comme «Ben ouais, mais je pense pas que ça la dérange, elle me sourit!» Ginny, au courant qu’est accaparante, se trouve donc funny de l’être. Je me dis que ça devrait toujours être comme ça. Je la regarde autrement, je mets mes lunettes de fille qui arrête de serrer la bouche devant quelqu’un de gentil pis simple. Je trouve Ginny cute à mort.

Fabine tète son verre de vin pis regarde tellement partout qu’elle voit rien, y’a clairement quelque chose qui va pas. Un gars vient la rejoindre, lui passe la main dans la nuque, lui donne un bisou sur le front, lui fait un clin d’œil, s’en va. J’essaie de faire un peu comme Ginny pour me reprendre de comment j’ai été complètement dégueue avec elle au début. Je demande : «Ton chum?» Elle dit : «Non. Pis là je suis mal à l’aise.» Là je dis que je suis désolée, je voulais pas la mettre mal à l’aise. Pis je me dis qu’est bête pis que je voulais juste être smatte. Ginny débarque à mon secours. «Yo Fab, vous vous frenchez depuis le début de la soirée, elle fait juste dire ce qu’elle voit, t’as pas d’affaire à la faire feeler cheap, règle tes affaires avec Greg, c’est pas à elle de subir ça.» Là chu comme mannnn Ginny t’es une petite bombe de bon sens. Avoir su que cette soirée-là ordinaire de semaine de printemps/hiver me ferait rencontrer la fille la plus assumée au monde à moins d’un bras de distance, j’aurais apporté mon cahier d’autographes tsé.

La soirée a suivi son cours de soirée pis comme une grosse opportuniste dégueulasse, j’ai bu un peu de vin que la belle Ginny m’a offert, avec elle quand même. À la fin de la soirée, j’t’allée voir ma Nini pis je lui ai dit que je lui souhaitais un beau Noël en famille. On dirait que ça me semblait la chose à faire, elle m’avait dit qu’elle avait tellement hâte de voir son chum pis de retrouver ses trois chiens pis son cours d’eau en arrière de chez elle pis sa mère pâtissière qui avait toujours cru en elle. Elle m’a serrée dans ses bras pis j’ai trouvé ça exagéré, mais à quoi je m’attendais tsé. Je l’ai regardée danser de loin, j’avais le cœur plein d’amour pour elle, même si, souvent, l’amour ça suffit pas ça fait du bien d’être content pour les autres des fois, quand t’es moins capable de l’être pour toi sérieux ça fait presque pareil. Faut savoir se surprendre à être encore capable de s’apprendre des trucs, j’ai-tu fini de me penser formée au complet déjà? Comme si la vie devait se séparer entre toutes les fois qu’on s’haït pis toutes les fois où on se trouve too cool for school. J’ai refait la ligne bleue au complet en suçant ma pastille gingembre et miel. Je me disais que j’aurais du les prendre à l’eucalyptus mais ça aussi c’était ok, ce serait pour une prochaine fois. C’est hot de se donner des leçons de savoir-vivre le mercredi soir.

12325624_10156197400595648_644128312_o

C’est donc ben Noël qui s’en vient quand on a le cœur dans le magic bullet han, même si c’est le printemps partout dans ville han?

Crédits illustration : Maude Arès
http://maudeares.tumblr.com/

 

 

Ma Querelle a deux ans MOFOOOOOZ qu’est-ce qu’on fait pour fêter ça? Ben rien. On a tout ce qui faut sur le blogue pour fêter ça.
Ma Querelle, c’est :
90 textes disponibles en ligne
10 lectures publiques un peu partout entre Québec et Montréal et plus loin encore
30 lecteurs impliqués à chacune des lectures organisées et même les moins organisées (genre dans mon salon avant d’aller au bar écouter les bands de mes amis qui ont trois tounes)
Encore plus de bénévoles que tu peux imaginer de gentillesse dans le coeur d’un nouveau-né
1 recueil publié à l’automne 2014
3 zines remis aux dernières lectures en 2015
Des illus, de la photo, du design, de la mise en scène, des pratiques, des cartes-cadeaux chez Tim Hortons, des cartes-cadeaux chez Shell, des muffins en masse. Des niaiseries encore plus. Du fonne noir sur blanc pis après ça du fonne en face pis après ça du fonne en souvenir.
Bisous les chungs,
à bientôt.